La team Digiposte | 08/06/2021

Certification des diplômes : qu’est-ce que la blockchain va changer ?

img - diplôme

Vous voulez en savoir plus sur les valeurs ajoutées de la blockchain dans la certification des diplômes ? Qu’est-ce que cela va changer par rapport aux diplômes traditionnels ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article. 

La blockchain est une technologie qui permet le stockage d’informations sous la forme d’une chaîne de blocs (en anglais « block » et « chain ») sécurisée par des procédés cryptographiques.  

Si vous souhaitez comprendre ou revoir le fonctionnement de la blockchain, nous vous conseillons l’article Comment fonctionne la blockchain ? Enjeux et opportunités.   

 

Comment certifier un diplôme grâce à la blockchain ?

 

Le célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) a été l’un des pionniers en matière de certification des diplômes grâce à la blockchain. Depuis octobre 2017, pour la mise en place du pilote, et février 2018 de manière généralisée, les diplômes du MIT sont certifiés dans une blockchain. Il est maintenant possible de vérifier l’authenticité d’un de ses diplômes grâce au site https://credentials.mit.edu/.  

Nous utiliserons donc cet exemple pour expliquer le fonctionnement de la certification de diplômes reconnus grâce à la blockchain, mais cela est transposable à toute certification professionnelle. 

 

  • Étape 1 : Le MIT invite les diplômés à inscrire leur diplôme dans la blockchain. 

  • Étape 2 : Les étudiants acceptent la demande et envoient leur adresse blockchain. Une adresse blockchain est une suite de caractères qui sert d’identifiant unique. 

  • Étape 3 : Le MIT implémente le diplôme dans la blockchain. 

  • Étape 4 : Le MIT envoie ses identifiants blockchain au diplômé.  

  • Étape 5 : Le diplômé envoie ses identifiants blockchain à toute personne souhaitant vérifier l’authenticité de son diplôme d’État, par exemple un employeur. 

  • Étape 6 : L’employeur rentre les identifiants sur le site du MIT et vérifie ainsi l’authenticité du diplôme. 

 

Il existe deux moyens d’utiliser la certification de documents.  

 

  • Les coffres-forts numériques Digiposte, par exemple, ont la particularité de recevoir les documents directement depuis les organismes émetteurs. Digiposte dispose donc de documents originaux et a pour vocation de les stocker. Pour certifier du caractère authentique du document numérique déposé dans Digiposte, celui-ci est accompagné de son certificat d’authenticité.  

  • Une autre solution, comme Archipels, permet quant à elle de vérifier l’authenticité des documents et stocke uniquement les hashs (signatures uniques et sécurisées) de ceux-ci. Archipels ne stocke donc pas de données personnelles ni de documents originaux.  

Les deux offres sont donc complémentaires et correspondent à des besoins différents. 

 

Que va concrètement changer la certification de diplômes avec la blockchain ?

 

Selon une étude de Robert Half auprès de 300 directeurs généraux réalisée en juillet 2017, 47 % des recruteurs affirment avoir déjà écarté un candidat parce qu’il avait menti sur ses compétences professionnelles ou son diplôme.  

Les logiciels de traitement d’image permettent de plus en plus facilement de modifier des documents et de créer des faux. Des sites comme https://www.faux-diplome.org/ permettent de faire des faux. La fraude aux faux diplômes se multiplie alors ! 

Cela a des conséquences qui peuvent être importantes, comme un faux diplôme de médecin généraliste qui pourrait causer des dégâts humains. Pour rappel, la fraude aux faux diplômes peut entraîner des sanctions allant jusqu’à la peine de prison ferme. 

Pour lutter contre ce fléau, les écoles, les employeurs et l’État s’organisent. Ainsi, l’EM Lyon a mis en place une certification de son diplôme avec la blockchain. Un QR code permet aux recruteurs d’accéder directement à l’attestation authentique en ligne. Celui-ci peut facilement être mis sur le CV des diplômés. Ce dispositif est actuellement mis en place pour les diplômés de 2020 et sera ensuite étendu aux alumni. Il sera donc très difficile de faire de faux diplômes de l’EM Lyon sans que cela ne soit directement détecté.  

Le Ministère de l’Éducation nationale a également mis en place la plateforme https://diplome.gouv.fr dont Digiposte est partenaire. 23 millions d’attestations de diplôme certifiées sont disponibles sur le site depuis 2019. Tous les diplômes nationaux sont concernés. Les diplômes obtenus à partir de 1998 (variable selon les académies) peuvent être certifiés. Digiposte est partenaire du Ministère de l’Education nationale et permet aux Français qui téléchargent ces attestations de diplômes certifiées de les déposer directement dans un coffre-fort numérique Digiposte. Voici comment stocker son attestation directement dans son coffre-fort Digiposte

D’autre part, la certification permet aux scolarités de diminuer les tâches administratives répétitives (impression, tri, mise sous pli…) et leur coût comme pour la génération et l’envoi des diplômes.  

On imagine aisément qu’à l’avenir, seuls les diplômes certifiés seront acceptés. 

 

La certification des diplômes pour l’école à distance

En février 2020, à cause de la covid-19, les cérémonies de diplômes de Corée du Sud n’ont pas pu se dérouler. L’Université de science et de technologie de Pohang (POSTECH) a donc mis en place la certification de ces diplômes. Un QR code a été créé afin de pouvoir transmettre facilement ces diplômes et de les protéger contre la fraude. Ce format électronique basé sur la blockchain permet d’assurer l’intégrité et la sécurité du diplôme.  

En France, l’Institut de l’Internet et du Multimédia (IIM) a mis en place un système similaire pour les mêmes raisons. 

 

La certification des diplômes va donc permettre de lutter fermement contre la fraude aux faux diplômes, de simplifier et sécuriser le stockage de ceux-ci et offre une alternative aux remises des diplômes durant la période où la scolarité est perturbée par le coronavirus.