Qu’est-ce que la blockchain ?

ART197-Quest-ce_que_la_blockchain

Table des matières

Vous avez sûrement déjà entendu le mot « blockchain » ou son application la plus populaire, le bitcoin. Quelle est cette nouvelle technologie ? Pourquoi est-elle aujourd’hui vue comme une solution prometteuse en termes de technologie d’avenir ?

Nous vous expliquons tout.

 

La blockchain, de l’anglais « bloc » et « chaîne », est une technologie sécurisée consistant en une chaîne de blocs, régie par des règles cryptographiques, qui permet de stocker des données.

 

 

1. Tout ce que vous devez savoir sur la blockchain

 

     1. Définition : les grands principes de la blockchain et ses différentes finalités

La blockchain est une technologie basée sur de grands principes fondamentaux.

Tout d’abord, la structure est robuste grâce à des procédés cryptographiques. Les informations sont stockées dans un bloc, puis scellées cryptographiquement.

Ensuite, la blockchain est sécurisée, car les données stockées dans celle-ci sont inaltérables. Sa structure permet également de vérifier l’identité des acteurs.

Enfin, la blockchain permet de s’affranchir des organismes centralisés, parce qu’elle est basée sur la décentralisation. Ainsi, les cryptomonnaies – ou monnaies virtuelles – sont dissociées des banques traditionnelles.

 

     2. Comment fonctionne la blockchain ? Enjeux et opportunités

La blockchain fonctionne sous la forme d’une chaîne de blocs. Les informations sont mises dans un bloc, puis scellées. Pour cela, il faut résoudre un challenge mathématique complexe : on appelle cela le minage. Il est réalisé par des opérateurs, particuliers ou entreprises, généralement nommés « mineurs ». Chaque nouveau bloc contient le hash – c’est-à-dire l’identifiant – du bloc précédent. Il n’est donc pas possible d’insérer des blocs a posteriori.

La blockchain est sécurisée, car tous les mineurs possèdent l’historique de la blockchain. Personne ne peut donc modifier des informations minées parce qu’elles seraient alors invalidées par la majorité des mineurs.

C’est notamment la sécurité et la décentralisation qui font la force de la blockchain. Elle crée de nombreux enjeux et opportunités.

Cette technologie financière pourrait remplacer les organes centralisés lorsqu’ils prennent du temps et sont coûteux. Ainsi, la blockchain pourrait ainsi, à terme, remplacer les notaires conventionnels lors de l’achat ou la vente de biens immobiliers.

La blockchain est également présente dans les domaines où il n’existe pas d’organe central. C’est le cas notamment de la traçabilité alimentaire. Elle permet d’avoir toutes les informations d’un produit, des matières premières jusqu’à sa transformation finale.

Une autre application consisterait à appliquer la blockchain aux coffres-forts électroniques qui stockent déjà des documents de manière pérenne et sécurisée. Les documents importants viennent aujourd’hui d’organismes divers comme les banques, les employeurs, le bailleur, les fournisseurs de services et les universités. Cette solution permet de les regrouper en ayant un lieu commun de stockage.

 

 

2. Évolutivité et applications de la blockchain

 

Avec la prise de conscience de l’utilité pour tous, la blockchain ne cesse de faire les gros titres de la presse avec de nouvelles innovations et applications dans des domaines toujours plus variés. Par exemple, LVMH, Prada et Richemont ont récemment annoncé la création du consortium Aura Blockchain afin d’assurer la traçabilité des produits de luxe.

 

     1. Blockchain et possibilités : quelles opportunités permet déjà l’utilisation d’une blockchain ?

De nombreux domaines ont déjà donné des opportunités pour utiliser la blockchain.

La blockchain est déjà démocratisée dans le secteur des crypto-monnaies, qui l’a fait connaître au grand public. Le nom de « bitcoin », la plus connue des crypto-monnaies, vous vient sûrement en tête. Mais on estime à plus de 8500 le nombre de crypto-monnaies dans le monde en 2021 et parmi elles, l’ethereum et le ripple.

Tous les domaines ayant besoin de connaître la traçabilité des produits seront amenés à utiliser la blockchain. Nous avons parlé du marché de l’alimentaire, des produits de luxe et du notariat. Nous aurons peut-être bientôt la santé, les cosmétiques ou les transports, par exemple.

La blockchain sert également à améliorer le quotidien de chacun en permettant des collectes de fonds pour des œuvres humanitaires ou à pallier les coupures de courant.

 

     2. Innovation et blockchain chez Docaposte – Interview d’Olivier SENOT

Docaposte a bien compris la force de la blockchain. Olivier Senot, directeur Innovation de Docaposte et Executive Board Member au sein de GAIA-X, nous expliquait lors de son interview que le consortium Archipels a été développé pour certifier des documents et ainsi garantir leur authenticité. Il s’agira d’une offre complémentaire au coffre-fort électronique de Digiposte.

Docaposte travaille aussi sur le recueil de consentement pour l’acceptation de cookies sur internet et sur des solutions de sécurité pour lutter contre les attaques qui pourront être mises en place avec les ordinateurs quantiques.

 

La blockchain est donc une technologie déjà bien ancrée dans le présent et qui va se développer dans les prochaines années, dans des secteurs innovants, avec des applications diverses.

Salariés